[Spoile] écrits du desert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Spoile] écrits du desert

Message par Invité le Mer 14 Jan - 6:25

Autopsie d'un rat (partie 2 sur 3)

Page 1 / 2
Compte rendu du 28 août : Autopsie d'un rat contaminé par le virus L.P.E : Dr Malaky (2/3)

Observation des organes après dissection : Je commence ma dissection par la boîte crânienne. Cette dernière s'ouvre brusquement alors que je viens à peine d'inciser l'os, ce qui traduit une forte pression intra-crânienne et confirme l'appellation de "maladie encéphalique". Le cerveau baigne dans une petite quantité de sang, est légèrement atrophié et présente des débuts de nécrose. L'étude de la cavité buccale confirme mon observation des glandes salivaires qui sont pratiquement doublées par rapport à la normale. En suivant le trajet digestif j'en arrive à l'estomac. Celui-ci présente une surface beaucoup plus rigide et mieux protégée.


Page 2 / 2

Je mesure le PH des sucs gastriques encore présents et m'aperçois que celui-ci est égal à 1, donc très acide, alors qu'il est censé être compris entre 1,6 et 3,2. Le rongeur présente une hépatomégalie (augmentation de taille du foie), sans doute dûe à la réaction immunitaire de l'animal vis à vis du virus. Je constate également une légère splénomégalie (augmentation de volume de la rate), qui atteste d'une forte activité immunitaire par sécrétion d'anticorps et de la destruction de déchets sanguins. Enfin, l'intestin grêle et le gros intestin son eux aussi revêtus d'une couche de cellules protectrices et voient leur PH passer de 8 à 4,5.

Explorations

Jour 2. J'enfile ma tenue de camouflage. Je dois faire un repérage du parcours pour l'expédition prévue plus tard dans la journée.

Je ne suis pas très à l'aise. Je sais que je peux passer inaperçue au milieu de ces monstres abjectes mais je ne connais pas encore toutes les astuces.

Dehors, c'est encore une journée à crever. Le désert à perte de vue? La désolation. Après une seconde d'hésitation, j'y vais. Pas l'habitude de sortir seule. Quand je n'étais qu'une simple citoyenne, c'était proscrit?

Brico-tout : j'ai craqué? j'ai hésité mais comme je savais que les autres allaient venir?il y avait un sac à dos au sol, j'ai voulu le prendre et un zombie m'a repérée !!! Me cacher, vite ! La radio ! J'espère que la pile est encore bonne? SOS? vous attend? ne peux pas aller plus loin?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Invité le Mer 14 Jan - 6:26

Jugement


Vous remarquez que ce document a été écrit au dos d'une étiquette de bouteille.

La chance a tourné, ces ordures m'ont enfermé. Depuis la petite lucarne, je les vois dresser la potence. J'avais pourtant réussi à passer inaperçu jusqu'à ce matin. Jusqu'au vol de trop.

Ils avaient pourtant cherché pendant des jours l'auteur de tous ces vols, s'accusant mutuellement. Il est vrai que par un petit mot, par une allusion, par un mensonge, j'avais réussi à bien semer la zizanie. Je crois avoir déposé une plainte anonyme à chacun d'entre eux. Il fallait voir leurs têtes !

Mais ce matin, j'ai manqué de prudence. Comment aurais-je pu savoir que cet idiot allait revenir plus tôt que prévu de son expédition ? Ah, ils ont bien été contents de m'attraper. J'ai même eu droit à des insultes que je ne connaissais pas.

Mes dents cassées me font mal, mais je sais que je n'aurai plus à souffrir très longtemps.

Ma seule consolation est qu'ils ont mis leurs dernières forces dans la construction de cette foutue potence. Leurs dernières planches aussi. Ils ne seront pas bien longs à me survivre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Invité le Mer 14 Jan - 7:15

Récits de LordSolvine, partie 2

Jour 2 après l'accident

Les matins ne sont plus ce qu'ils étaient. La légère brise qui caressait mon visage le brûle à présent. L'absence d'eau se fait sentir, mes pas adoptent un rythme de désespoir, la fin est proche. Si je m'en sors, je serais marqué... A vie.

Je les entends au moment où je vous écris... Les Autres comme je les nomme. Ils crient, pas de douleur... Oh non ! Ils crient de faim. Je ne vais pas m'attarder et continuer à tracer mon chemin... Principal but, trouver de l'eau... Potable ou non.

Voilà 5 heures que je ne t'avais pas touché ce cher journal... Mais j'ai une grande nouvelle: mon existence est sauvée pour un temps indéterminé. J'ai croisé et pris part à la vie... Celle d'un village. Quel bonheur. Des hommes et des femmes, ensemble, pour survivre. Un puits, des ressources, je vais m'investir.

Etrangement, ils sortent... Pourquoi sortir quand on est protégé à l'intérieur ? Un collecteur du nom de Zetide m'a expliqué le tout en détail... Les expéditions, les ressources, les odeurs que l'on dégage et qui attirent les Autres... Ils les appellent Zombies. Ces morts-vivants qu'on ne voit que dans les films...Qu'on ne voyait que dans les films.

Demain, c'est décidé, je sors.

De l'eau pour tous
Le 15 juillet :

Le puits se mit à déborder, la joie était au rendez-vous ! C'était un projet dont personne ne pensait qu'il pouvait fonctionner. Il a fallu faire beaucoup d'efforts. Cela faisait maintenant 2 jours que la ville était au travail : Creuser, monter des structures, des trous déviations, préparer des charges explosives, de la tuyauterie. Tout le monde s'y était mis, et personne ne sortit dans le désert, car nous avions besoin de toutes les mains pour ce projet. Ce matin, à 10 :00 précise, les charges ont sauté. Un bruit sourd suivi d'un tremblement terrifiant. Puis, une deuxième explosion, et les déviations jouaient leur rôle : Rapatrier l'eau vers le puits. Ce projet portait le nom de Projet AidEden. Nous ne nous inquiétons plus pour l'eau.. Enfin pour les quelques jours à venir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Taprick le Mer 14 Jan - 22:33


Page 51 d'un roman

retourna lentement.

Le sergent fixait le soldat à sa radio. Il venait de déchiffrer le message en morse : « Etat major à tranchée n°12 : ravitaillement coupé, passage tenu par l'ennemi. Impossible de reprendre le secteur. Tenez position le plus longtemps possible. Dieu vous garde ». Le radio regardait le sergent. De grosses gouttes de sueur coulaient à son front.
- « Il faut avertir les autres mon sergent... Nous allons tous mourir. »

Un coup de feu retentit. Le sergent sortit de la tente, le pistolet encore fumant et cria :
- « Soldats, tâchez de surveiller vos nerfs. Le radio vient de se suicider. Bon, le ravitaillement va tarder un peu? va falloir compter vos balles maintenant. »
Rédacteur : coctail
avatar
Taprick
Petit posteur deviendra grand

Date d'inscription : 12/01/2009

Messages : 154

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Taprick le Mer 14 Jan - 22:36

Départ

Nous pensions avoir assez de défenses pour être en sécurité. Ce ne fut qu'une désillusion de plus. Depuis la porte de mon taudis je surveillais dans la pénombre la palissade de notre ville. Peu après le début de l'attaque, un groupe de zombies réussit à trouver une brèche et s'y enfila. Leurs ombres se dispersèrent au loin, et l'un d'entre eux se dirigea dans ma direction.

Immédiatement je claquais la porte et restais adossé derrière elle, terrorisé. Le bruit de ses pas lourds et irréguliers, traînants sur la terre battue, se rapprochait. Il s'arrêta devant la porte. J'entendais sa respiration bruyante et rapide, comme si cette chose humait l'air à la recherche de mon odeur.

Mais lorsqu'il se mit à hurler, ma terreur se transforma en désespoir. Dans ce cri déchirant, je reconnus sa voix. Ce ne pouvait être qu'elle. Revenait-elle vers moi pour me dire quelque chose ? Après un moment qui me parut interminable elle finit par se détourner de mes sanglots et rejoignit la horde qui mettait la ville à sac.

Si vous trouvez cette lettre, j'espère que vous comprendrez pourquoi j'ai menti en disant que j'allais chercher des ressources.

Je ne rentrerai pas ce soir.

La nuit est trop belle
avatar
Taprick
Petit posteur deviendra grand

Date d'inscription : 12/01/2009

Messages : 154

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Taprick le Mer 14 Jan - 22:39

Menaces du CSA
AVIS À LA POPULATION

Devant la recrue recrudesscence des actes de tortures animales, le Comitée de Soutien des Animaux de notre ville de Frontières de l'automne cinglant, composé de courageux citoyens responsables et anonymes, a décidé de mener une action de repression "coup de poing".

Il est demandé aux citoyens responsables de ces actes de barbarie de cesser immédiatement leurs agissements odieux, sous peine de subir notre vendetta sanglante dans les proch jours à venir.
Assassins, vos têtes tomberont !
La paix dans vos coeurs.
avatar
Taprick
Petit posteur deviendra grand

Date d'inscription : 12/01/2009

Messages : 154

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Invité le Jeu 15 Jan - 22:39

Etiquette de Twinoïde
Twinoïde 500mg
Anabolisants 0.70 %
Citrate d'allium 0.03 %
Nitroglicéryne 3.0 %
Octanitrocubane 4.0 %
Fulminate de mercure 2.5 %
Perchlorate 0.02 %
Azoture de plomb 3.00 %
RDX 0.02 %
Extraits de fraise 86.73 %

Note : certains procédés actifs contenus dans ce médicament peuvent parfois
provoquer des effets secondaire gênants : acné, vomissements, convulsions,
mort violente et explosion.

Contient des produits hautement inflammables
.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Sedivan le Mer 21 Jan - 11:42

Derniers mots

Ça n’a pas marché. Ils sont trop forts, trop nombreux...

Qu’avons-nous crée ? Nous avions un but, quelque chose en quoi croire... Et tout cela est désormais détruit, réduit en miettes... Dévoré par ces choses... Je ne veux pas finir comme elles. Mais aurais-je le courage de mettre fin à mes jours moi-même ?

Il me reste une balle dans mon chargeur, nous sommes deux, un ami de longue date et moi.

Ils frappent aux fenêtres depuis des heures... Je me demande quand vont-elles céder. Nous sommes condamnés. Ceci est la dernière trace de mon existence sur cette Terre.

Je m’excuse. Pour y avoir contribué. Peut-être que mon absence n’aurait rien changé, mais au moins ma conscience serait-elle tranquille... Je n’ai aucune idée de ce qu’il adviendra de l’humanité dès qu’ils auront quitté la ville.

Page 1/2

Pitié, éliminez-les.

Corrigez nos erreurs. Le tapage aux fenêtres devient plus insistant. Ce revolver est de plus en plus amical. Mon ami est du même avis, même s’il ne le montre pas. Que faire ? Un bruit de verre. Les fenêtres ont cassé. Ils ne tarderont pas à détruire nos ultimes barricades.

La balle est pour moi. Adieu, mon ami.

Page 2/2
Rédacteur : Exdanrale
avatar
Sedivan
Admin

Date d'inscription : 12/01/2009

Messages : 268
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://hordes-pouilleux.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Barramine le Dim 15 Fév - 20:02

Twinoïde 500mg
Anabolisants 0.70 %
Citrate d'allium 0.03 %
Nitroglicéryne 3.0 %
Octanitrocubane 4.0 %
Fulminate de mercure 2.5 %
Perchlorate 0.02 %
Azoture de plomb 3.00 %
RDX 0.02 %
Extraits de fraise 86.73 %

Note : certains procédés actifs contenus dans ce médicament peuvent parfois provoquer des effets secondaire gênants : acné, vomissements, convulsions, mort violente et explosion.

Contient des produits hautement inflammables.
avatar
Barramine
Petit posteur deviendra grand

Date d'inscription : 14/01/2009

Messages : 209
Age : 37
Localisation : Derrière Toi ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Airwaves671 le Dim 15 Fév - 20:22

Une lettre étrange

Vendredi soir, je t'écris ce petit mot.
Encore une journée calme.
Une bonne chose quand on sait le monde dans lequel on vit !
Les soldats qui gardent notre camp sont très
Efficaces et professionnels dans tout ce qu'ils font. Ils
Nous ont dit qu'ils passeraient dans votre ville
Très bientôt pour vous aider.

Vous pourrez les accueillir comme il se doit !
On a vraiment besoin de leur présence réconfortante et
Une main de plus est toujours la bienvenue, hein.
Sans eux, ça serait plus dur.

Toi tu sais de quoi je parle.
Une amie comme toi, depuis le temps qu'on se connait !
Et c'est pas la première lettre qu'on s'écrit, hein, tu
Raconteras bien à tous de préparer un accueil mérité...

Ton frère qui tient à toi


Note pour les prochains promeneurs

Coctail, Pantocrat et Zoby sont passés ici. Cette zone ne contient plus rien d'utile. Attention aux zombies cachés sous le sable. Danger de mort.
c'est bon, j'ai fait le ménage !!
- half

Rédacteur : coctail
avatar
Airwaves671
Petit posteur deviendra grand

Date d'inscription : 15/02/2009

Messages : 212
Age : 30
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur http://aiwraves01.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Airwaves671 le Dim 15 Fév - 20:23

Gazette du Gouffre du Néant, décembre

Le chasseur et le Mort-vivant

Bravo à notre gagnant qui se voit attribuer, en plus de sa parution dans notre journal, un lot de babioles en tout genre : ferrailles, planches de bois, vis et écrous... Merci aux autres citoyens participants.

Au loin, un corps décomposé

S'approche lentement pour vous dévorez.

Marchant d'un pas timide,

Le cerveau complètement vide,

Il n'hésitera surement pas,

A te choper le bras.

Mais sur son son cheval blanc,

Le chasseur dans la nuit,

S'élance sur ces morts-vivants.

D'un coup de sabre et de cure-dent,

Il coupe et pique tout.

Et toi, tu deviens complètement fou.
Soudain, un monstre surgit,

Et toi, tu ris.

Tu tentes de le tuer à l'aide d'une carotte,

Mais tu ris, on te chatouille la glotte.

Tout est fini, tout s'arrête...

Il t'a bouffé la tête.

Mr.PapyL (08/12/2003)
avatar
Airwaves671
Petit posteur deviendra grand

Date d'inscription : 15/02/2009

Messages : 212
Age : 30
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur http://aiwraves01.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Coctail, partie 1

Message par Zbyr le Mar 23 Fév - 19:45

Journal de Coctail, partie 1

[i]Pantocrat avait aperçu le bâtiment en premier.

Ce n’était pas plus mal, j’en avais marre de marcher et je n’avais pas
envie de passer une nouvelle nuit à la belle étoile.

Pantocrat, Zoby et moi-même (coctail) marchions sur cette terre
poussiéreuse parsemée de broussailles depuis des jours et des jours.
Nous avions rempli tous les récipients possibles avant de partir mais
notre eau chaude s’épuisait encore plus vite que nos derniers espoirs.
Mon esprit vagabondait parfois et m’imaginait baignant dans un lac
gelé, loin de tous ces zombies qui nous suivaient.


Ils étaient lents, puants et infatigables. Ils marchaient plus
lentement que nous mais semblaient attirés par notre présence. Le
jour, nous parvenions à les semer, mais la nuit... la nuit, lorsque nous l
es entendions approcher, nous étions forcés de lever le camp en
toute hâte.


Page 1/6

Nous pouvions parfois voir de loin en loin d’autres silhouettes,
misérables pantins désarticulés qui se rapprochaient de nous. Nous
accélérions alors notre pas et ils se joignaient alors à la horde qui
nous suivait, grossissant leurs rangs un peu plus chaque jour.


A fur et à mesure de notre approche, nous voyions mieux la bâtisse.
Sa base était large et il y avait un petit étage. Une antenne se
dressait au-dessus. Je vis bientôt des carcasses à côté de la
construction.


Je regardais mon compagnon, Zoby. Il avait l’air encore plus
misérable que le jour où nous nous étions rencontrés. Ses lèvres
étaient couvertes de croûtes de sang. Il supportait le moins bien le
soleil de nous trois mais était le plus bricoleur, ce qui était
indispensable pour survivre dans ce monde. C’est lui qui m’avait
construit ma « râpe ». Je ne me serais séparé pour rien au monde de
ce bout de tôle tranchant.


Page 2/6

L’air tremblait sous l’effet de la chaleur. Chaque pas était une lutte
mais l’abri se rapprochait lentement... lentement...

C’est alors que Pantocrat poussa un cri.

Il venait d’apercevoir les cinq zombies qui se dirigeaient vers nous
et qui nous empêchaient d’atteindre le bâtiment.

Je ne voulais plus marcher. J’avais soif. J’en avais marre d’être
traqué comme une bête. Je n’avais pas étudié et travaillé dur pour
finir traqué par une horde de morts-vivants.

Page 3/6

J’en avais marre.

Cette construction était ce que j’attendais depuis de jours. Qu’au
moins, nous puissions fermer nos yeux cernés par le manque de
sommeil.


Page 4/6

J’en avais marre.

Le soleil tapait sur ma tête et les cinq cadavres putrides se
rapprochaient. Pantocrat et Zoby discutaient sur la manière de les
contourner. Zoby regardait anxieusement le soleil descendant et
craignait de ne pouvoir faire un détour suffisamment grand pour lels
éviter complètement.

Page 5/6

J’en avais marre.

J’aurais voulu crier mais aucun son ne sortit de ma gorge lorsque je
courus vers les zombies, ma râpe levée.

Page 6/6





[b][u]
avatar
Zbyr
Posteur de Masse

Date d'inscription : 07/02/2010

Messages : 435
Localisation : Pas de calais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Zbyr le Dim 16 Mai - 20:06

Journal de Coctail, partie 2 trouvé le 13/05


J’ouvris douloureusement les yeux.

Pantocrat me passait un linge humide sur le front. J’étais à l’ombre. Je fermais encore une fois les yeux pour profiter de cette fraicheur.

Auparavant, je n’aurais jamais apprécié le simple fait d’être allongé à l’ombre à la lumière du crépus...

Je fis un bond. Le soleil !

Le soleil se couchait !
Ils allaient arriver ! Il fallait se cacher !

- « Il est réveillé », cria Pantocrat derrière lui.

- « Tant mieux, alors, qu’il m’aide à pousser ce réfrigérateur devant cette fenêtre ! », répondit la douce voix de Zoby.

Nous finîmes de barricader le rez-de-chaussée avec les quelques meubles encore solides que nous trouvions.

Nous ne nous arrêtions pas avant que la nuit soit complète. Pantocrat et Zoby me racontèrent qu’ils m’avaient vu courir vers les zombies et les découper un après un. Après quoi je m’étais évanoui. Ils m’avaient traîné jusqu’ici.

Ils avaient même trouvé de l’eau. Lorsque ça s’était produit, quelqu’un prenait probablement un bain. Heureusement qu’il avait eu la bonne idée de sortir avant de mourir. Nous avions retrouvé son squelette à côté du lavabo vide. Evidemment, les robinets ne donnaient plus d’eau et il n’y avait encore moins d’électricité.

Etant donné mon état, mes amis me laissèrent les restes du canapé pour dormir. Pantocrat prendrait la garde cette nuit, son tromblon à la main.

Je ne me réveillais que secoué par Zoby. Le soleil était bien levé. Zoby alla ensuite donner un coup de pied dans la silhouette endormie de Pantocrat qui montait fidèlement la garde...

Epuisés, nous n’avions rien entendu cette nuit et à en croire les traces d’impacts de pierres et de griffures sur les murs, les zombies avaient pourtant dû être particulièrement acharnés...

Nous sortions prudemment. Il semblerait que la horde se soir momentanément repliée.

Ayant passé notre soirée à nous barricader, nous n’avions pas exploré les carcasses de véhicules à côté.

Ils étaient tous rouillés et étaient dans un état lamentable. Tout semblait se dégrader trop vite ces derniers temps, tout...

Nous essayions tous les véhicules sans espoir lorsque j’entendis un bruit de moteur. Je courus alors de l’autre côté de la décharge où Zoby venait de réussir à démarrer un moteur. Et quel moteur ! Il venait d’allumer un half-track ! Un de ces véhicules tout terrain de l’armée, propulsé par des chenilles à l’arrière. Il coupa le moteur et redescendit.

Son sourire faisait presque le tour de sa tête. En tout cas jusqu’au moment où la fumée blanche se mit à sortir du capot du véhicule.
Pantocrat revint vers nous en courant. Il venait de trouver un bâtiment effondré, recouvert par la terre.

Nous nous répartîmes alors le travail. Je m’occuperais de déterrer avec ma râpe pendant que Pantocrat récupèrerait des plaques de tôle sur les véhicules pour renforcer les barricades. Zoby, quand à lui avait aperçu une caisse à outils et s’occuperait de voir ce qu’il pourrait tirer du half-track.

Le travail fut dur ce jour-là mais heureusement, Pantocrat vint m’apporter une pelle après quelques heures. J’en pleurais presque d’émotion car mes mains étaient salement écorchées.

Le soir, nous nous enfermions dans la bâtisse qui ressemblait à un tas de ferraille. Pantocrat avait récupéré tous les capots pour les accrocher aux fenêtres du rez-de-chaussée. Il avait même poussé une camionnette devant une des portes pour empêcher els zombies de passer.
Zoby de son côté avait réussi à relancer le moteur du half-track et avait siphonné tous autres les réservoirs pour en drainer le carburant. Il avait trouvé des jerricans et les avait remplies.

Nous montions à l’étage pour décider si nous repartions tout de suite ou si nous renforcions le half-track. Les regards se tournèrent alors vers moi, qui n’avais encore dit mot.

Je leur fis alors un grand sourire et je sortis, enveloppé dans un chiffon graisseux, une bouteille d’alcool trouvée dans les gravats.

Nous prîmes dix gouttes chacun, conscients de la rareté de cette liqueur...

Je décidais de prendre le premier quart.

Pantocrat et Zoby se mirent à ronfler de concert après quelques minutes.
N’ayant rien de mieux à faire, je montais à l’étage pour regarder la lune par une des fenêtres cassées. Les zombies n’étaient pas assez adroits pour grimper un mur, inutile donc de barricader les étages
avatar
Zbyr
Posteur de Masse

Date d'inscription : 07/02/2010

Messages : 435
Localisation : Pas de calais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Zbyr le Dim 16 Mai - 20:07

le 12/05

Exil


Je m'appelle Pehache, je résidais il y a encore peu dans la ville de la « Tranchée des Oubliés »... Et si vous lisez cet écrit, c'est que je ne suis plus de ce monde.
Il est 11h30. Je me retrouve perdus dans cette immensité désertique, et il commence à faire bien froid par ici. La nuit tombe, et j'entends au loin des hurlements qui me filent la chair de poule.

Mais qu'est ce que je fous là bon sang ?!

«C'est à ton tour, Pehache, de partir en expédition». C'est ce qu'ils m'ont dit, en me donnant une cuisse de poulet. La vérité est plutôt que sur la place du forum je m'étais une fois de plus opposé à eux sur la construction des barbelés. La ferraille est si rare de nos jours? Ces imbéciles ne veulent pas comprendre. Où peut-être est-ce parce que j'étais le seul à posséder une radio, une lampe, et un matelas? Pour faire bref, j'avais le choix entre l'expédition solitaire ou le bannissement.

Après m'être épuisé à marcher pendant des heures, à ramasser les souches de bois que je trouvais un peu partout, je me suis résigné. Je suis perdus et jamais je ne retrouverai la ville. Il fait maintenant bien trop sombre pour y voir quoi que ce soit de toutes façons.

Je regarde ma montre, il est 11h55. Mes chances de survie me semblent bien minces. Le Portier, Melissa, Kévin... Tout ceux qui ne sont pas rentrés avant minuit ne sont jamais revenus en ville.

Bon, 11h59.

Je me remets en route dans une minute.
avatar
Zbyr
Posteur de Masse

Date d'inscription : 07/02/2010

Messages : 435
Localisation : Pas de calais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Invité le Sam 4 Déc - 9:26

Annonce publique

Nous rappelons aux plaisantins du Bloc E qu'il est formellement interdit de jeter des zombies dans le puits. La fumée en résultant est trop proche du signal annonçant l'évacuation d'urgence.


Article - Meurtre sauvage


(début de l'article en page 1)…[...] Le couple retrouvé mort dans leur cuisine portait en effet des blessures évoquant des "morsures" selon une source proche des autorités.Ce drame porte le nombre de cas à 9 dans notre région, soit 16 personnes retrouvées mortes dans des circonstances similaires. Si la thèse du tueur en série reste la plus probable, certains confrères n'hésitent plus à relayer la théorie d'une attaque de bête : les premières analyses auraient en effet révélé la présence d'ADN humain sous une forme altérée. Ce dernier fait restant pour l'heure à confirmer, les autorités ayant démenti ces informations.La course aux ressources de l'Arctique





Carnet de Maeve

Page 1/2
Tout le monde est rentré. Nos quelques 30 citoyens survivants sont (provisoirement) en sûreté derrière les murailles. Elles branlent un peu, quand on cogne dans le mur, on se prend une avalanche de cailloux sur la tête, mais pour ce soir ça sera suffisant. Si on a de la chance...Portes fermées, tous s'enferment. Chacun marmonne dans son coin, attendant dans l'angoisse l'attaque de la nuit. Dans un coin, une fille pleure. Encore une qui cède à la panique. Pas assez d'énergie pour se soucier des autres, personne n'ira l'aider.Pour fuir cette ambiance lourde, je grimpe en haut d'un toit, guette l'avancée de la horde, plongée dans mes pensées. Et puis, soudain, venu du désert, un son insolite me tire de ma rêverie morbide. Quelqu'un chante dehors. Pourtant... tout le monde est en ville.
Page 2/2
Plissant les yeux, je distingue une forme. Puis des couleurs. Quelques lambeaux de vêtements, des traces de morsures, des croûtes, un regard vide. Non, c'est pas un des nôtres. Un mort-vivant. Je ne savais pas qu'ils pouvaient chanter... Je me laisse prendre au piège de la chanson. Et si...Les zombies ne sont peut-être pas si mauvais. D'accord, ils mangent de la chair humaine. Mais qu'est-ce que j'ai fait moi ce matin ? C'est bien Survivor que j'ai découpé ? La chanson me supplie. Tout le monde est bien chez soi ? Personne ne me verra descendre et ouvrir les portes...



Cherche colocataire

Citoyen masc. cherche coloc. pour partager maison barricadée au nord de la ville. Secteur calme, loin chantier, proximité Puits et commodités.Individus bannis ou peu motivés s'abstenir. Prière de venir avec rations + médicaments + eau.Coloc. n'incluant pas le partage des ressources.Contacter D. Garett


Joyeux Noël...

Page 1/5
Il est des légendes qui restent gravées dans l'inconscient collectif, des légendes qui réapparaissent d'elles-mêmes sans crier gare. Et chaque légende sait s'adapter à l'air de son temps, transportant en elle même les germes de sa floraison, répondant aux désirs de ceux qui l'invoquent.L'univers des Hordes ne fait pas défaut à cet axiome. Et c'est de façon très naturelle que fleurit l'âme d'une vieille histoire, d'un vieux rite, d'une vieille comptine d'un autre temps ; d'une époque dont on peine à retrouver des restes...Si vous tombez sur mon histoire, alors c'est que tout n'est pas perdu. C'est que mes efforts n'auront pas été vains. J'ai tant à vous révéler sur l'univers des Hordes. Mais d'abord je vais me présenter...
Page 2/5
Je m'appelle Théophile HeyteBôts, je fais apparemment partie de la première vague d'arrivants dans le monde des Hordes. Je suis tombé dans ce monde sans savoir comment ou pourquoi. Tout ce que je sais c'est que nous sommes actuellement une quarantaine à être regroupés dans des reliquats de vieilles tôles qui nos servent d'abris. Nous nous nommons pompeusement des « citoyens ». En effet, il n'y a pas de chef dans notre communauté. Nous avons tous notre mot à dire. D'ailleurs, personne ne s'empêche de s'exprimer. Il n'est pas rare que certains mots passent mal et que des disputes se créent entre nous.
Page 3/5
Mis à part ça, notre « ville » - un bien grand terme quand on parle en fait d'un bidonville malsain où chacun se vide où bon lui semble - est perdue au milieu d'un grand désert. C'est « l'Outre-Monde ». Et cet Outre-Monde est un endroit qui réserve bien des surprises. Plein de débris, de vieux bâtiments enfouis, c'est une mine d'or, pour peu que l'on sache l'explorer... Ou que l'on veuille le faire... Car ce désert est peuplé de créatures malsaines au regard aussi insondable qu'un abîme sans fond. Et ces créatures semblent être animées par un insatiable appétit pour la chair humaine. A tel point que tous les soirs, nous sommes obligés de nous terrer au milieu de nos montagnes de détritus pour échapper à leur infernale battue.Au cours de ces effroyables évènements, certains disparaissent, d'autres deviennent fous de terreur...
Page 4/5
Mais là n'est pas le sujet de mes propos. Non. Si je vous écris, qui que vous soyez à avoir découvert mon message; si je vous écris c'est pour vous mettre en garde contre l'inconscient collectif qui anime les légendes et les adapte à son environnement. Car, sachez que déjà certains héros d'anciennes histoires semblent refaire surface. En tout cas beaucoup sont prêts à croire en leur réapparition.Ainsi, au travers d'événements singuliers, d'objets trouvés on n'hésite pas à invoquer d'anciens contes, vestiges d'une humanité depuis longtemps disparue.Et c'est pourquoi après avoir retrouvé un vieux livre lors de mes fouilles, le mal a commencé. J'ai eu le malheur d'en parler, de partager cette légende avec mes concitoyens... Depuis c'est le chaos.
Page5/5
Aussi, avant de me taire, car je sens que quelqu'un approche, laissez-moi vous le dire : le père noël n'existe pas.N'acceptez jamais les cadeaux qu'on pourrait vous faire si jamais cette vieille coutume resurgissait.Rappelez-vous : dans le monde des Hordes il vaut certainement mieux offrir que recevoir.Théophile HeyteBôts




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Spoile] écrits du desert

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum